Primaire du parti Les Républicains : Alain Juppé à Boissy-aux-Cailles (77)


SONY DSC

De g. à dr. : Frédéric Valletoux, maire de Fontainebleau, Alain Juppé, Patrick Pochon, maire de Boissy-aux-Cailles et Sylvain Bouillon, propriétaire de la ferme des Quatre temps. [13 avril 2016]

Alain Juppé est venu écouter les agriculteurs et leur présenter son recueil de propositions pour le monde agricole à la Ferme des Quatre Temps de Boissy-aux-Cailles, avant de se rendre à Fontainebleau.

 

Le maire de Bordeaux met l'ambiance

Le maire de Bordeaux met l’ambiance avec humour. A ses côtés, Arnaud Rousseau, président de la FDSEA 77

Le favori des sondages pour la primaire du parti Les Republicains est arrivé en toute simplicité, sans mise en scène et à l’heure, accompagné de l’animateur de son comité de soutien, Nacim Ait Amraoui et de son équipe. Il a été accueilli par le maire de Boissy, Patrick Pochon et le maire de Fontainebleau, Frédéric Valletoux ainsi que par les propriétaires, Sylvain et Isabelle Bouillon, dont la ferme familiale est le fruit de la transmission et du travail de quatre générations

S’opposer au FN

Ce n’est pas seulement parce qu’il est fils d’exploitant agricole qu’ Alain Juppé a choisi d’aborder l’agriculture en premier dans sa tournée de campagne. C’est d’abord pour s’opposer fermement au FN qui prône la disparition de la Politique agricole commune (PAC). « Le vote FN ? C’est une aberration. Je dis aux agriculteurs : ouvrez les yeux. Si la PAC n’était pas là, que serait devenue notre agriculture ? » Le recueil de propositions du candidat pour le monde agricole comprend, entre autres, la réorientation de la PAC, l’allégement des charges et la redéfinition du statut d’exploitant agricole.

Des propositions pour le monde agricole

Au cours de la table ronde, les interventions d’Arnaud Rousseau, président de la Fédération départementale des Syndicats d’Exploitants agricoles du 77 (FDSEA 77), de Mathieu Baudouin, président des Jeunes Agriculteurs du 77 ainsi que d’agriculteurs de la commune ont mis en lumière les contraintes financières imposées à la profession. De plus, un jeune agriculteur a souligné que la complexité des tâches administratives lui fait passer plus de temps derrière son bureau que dans les champs. Alain Juppé propose que le fardeau administratif et réglementaire soit allégé pour améliorer la compétitivité. Il veut également permettre aux agriculteurs de « lisser leur revenu, et donc leur impôt, sur une période de l’ordre de 3 à 5 ans ».

 

Alain Juppé à l'écoute des agriculteurs

Lors de la table ronde, Alain Juppé a pris note des inquiétudes et attentes des agriculteurs.

La suite du programme du candidat

Le candidat prévoit la publication de 4 autres recueils, sur la culture (fin avril), l’enseignement supérieur, la santé et la famille. Parallèlement, son troisième livre programmatique sur l’économie est attendu mi-mai. A la fin de la journée, après un circuit de Fontainebleau à Bucy-Saint-Georges en passant par Melun, Nacim Ait Amraoui a résumé la visite « Tout au long de la journée, il fallait suivre à un rythme soutenu. Les journalistes étaient crevés, et lui impressionnant de tranquillité. Toujours disponible pour des selfies à 22h. Comment ne pas apprécier l’homme, avec ce mélange d’apaisement et de fermeté ? Il me salue et il nous dit : Ensemble, on va le faire sur le terrain ».

 

A propos de la commune

Boissy-aux-Cailles est un village de quelque 1.600 hectares situé dans le sud du canton de Fontainebleau, avec 307 habitants (en 2013) et 11 petites exploitations sur environ 1.000 hectares de terres agricoles. Plusieurs activités s’y côtoient, de l’agriculture céréalière, des exploitations diversifiées de jeunes agriculteurs (comme la vente de bois de chauffage et le broyage de végétaux), et de l’élevage avicole à la ferme des Quatre Temps, avec fabrication de produits élaborés.

  • Note : Cliquer sur les photos pour les agrandir

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *