Changer le regard sur l’autisme : Première journée bleue à La Chapelle-la-Reine (77)


Voici le premier article d'une série dédiée aux personne atteintes de troubles du spectre autistique (TSA), plus communément appelé autisme. Ce texte célébre la journée mondiale 2015 de sensibilisation à l'autisme à La Chapelle-la-Reine, et donne le coup d'envoi à la préparation de la journée 2016.

Comme le disent souvent les familles s'occupant d'enfants "autistes", il y a autant de formes d'autisme que de personnes atteintes du handicap. C'est donc pour faire le point de ce que l'on sait et surtout pour mieux sensibiliser le grand public, que cette rubrique de partage d'information a été créée dans CENTAMBOUR. N'hésitez pas à contribuer et partager !

Bien que la journée mondiale de l'autisme soit organisée chaque année depuis 2007, ce handicap est peu connu. Pourtant, les troubles du spectre autistique (TSA) touchent 1 personne sur 150 dans le monde,  430.000 personnes en France, dont 25% d'enfants.

Mobilisation dans la cour de la mairie

autisme-journee-bleue-2015

Dans la cour de la mairie, plus de 70 personnes sont venues pour la photo de groupe en soutien à la journée bleue de sensibilisation à l'autisme

"La plupart des formes d'autisme ne se voient pas tant qu'on ne fréquente pas une personne qui en est affectée", déclare Valérie, maman de Florian, jeune autiste de 11 ans. "C'est pour ça que les gens ne sont pas sensibilisés. Et en plus on n'en parle qu'une fois par an", ajoute-t-elle. Cette année, Valérie et son amie Caroline, également maman d'un enfant autiste, ont réussi à mobiliser soixante-dix personnes en seulement 48 heures. Grâce à leurs amis sur Facebook et au soutien de la municipalité, les deux mamans ont organisé une photo de groupe dans la cour de la mairie, pour marquer la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme du 2 avril dernier. Encouragées par le succès de cette opération malgré leur manque de préparation, les organisatrices ont décidé de continuer les actions d'information et préparent déjà la journée mondiale de 2016.

Le combat pour un diagnostic précoce

REGIS-FLORIAN-VALERIE-autisme

Florian et ses deux parents, Régis et Valérie

On sait que les troubles autistiques apparaissent avant l'âge de trois ans et que leur prise en charge doit commencer à un stade précoce. Ce sont les mamans qui s'aperçoivent des anomalies les premières, mais malheureusement trop peu de pédiatres sont sensibilisés aux symptômes décrits croyant que les parents s'alarment inutilement.

"Vers 8 mois, Florian avait du mal à se tenir dans sa chaise. Vers un an, je l'ai vu "tricoter" compulsivement des mains. Il ne marchait pas et ne parlait pas", raconte Valérie. La pédiatre dit qu'il faut attendre l'âge de 2 ans pour des examens. Heureusement, Valérie poursuit son combat pour obtenir un diagnostic. Une recherche génétique confirme l'autisme que Valérie pressentait après ses recherches sur Internet.

hyuri-handichien-autisme

H'Yuri, golden retriever de 2 ans, plus qu'un compagnon, un ami fidèle pour aider Florian

 

La prise en charge 

Si les causes de l'autisme semblent avoir des origines multiples qui ne sont pas toutes connues, la prise en charge des autistes, elle, obtient des résultats tangibles, surtout grâce à la participation active des parents à l'éducation des enfants.Dans le cas de Florian, Valérie a d'abord dû batailler pour qu'il puisse suivre sa scolarité dans une école avec une classe d'intégration scolaire (CLIS) et une institutrice spécialisée. Parallèlement, une éducatrice indépendante a été consultée pour guider parents et fratrie, afin de les aider à mieux comprendre le comportement et les besoins de Florian. Plus récemment, H'Yuri, golden retriever pour handicapés de l'association Handi'chien, a rejoint la famille. Le rapport du jeune garçon avec cet animal est un atout précieux pour améliorer certaines difficultés relationnelles, en exploitant les aspects émotionnels stables de la relation humain-chien.

Pour en savoir plus

Afin de rassembler tout au long de l'année les témoignages et les informations, un chapitre "Handicap" a été créé dans la rubrique "SOCIETE" du journal numérique CENTAMBOUR. Vous pouvez vous inscrire à la newsletter pour recevoir les informations ou utiliser le formulaire de contact pour communiquer une information.

Pour les personnes qui préféreraient utiliser leur propre messagerie plutôt que le formulaire de contact, l'adresse est :  centambour@gmail.com


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Changer le regard sur l’autisme : Première journée bleue à La Chapelle-la-Reine (77)

  • barros

    maman d’un jeune autiste,amie de caroline nous n’avons pas été présent pour la photo un imprévu de dernière minute je le regrette, l’année prochaine sans faute, merci de m’envoyer les docs et infos sur l’autisme, autres manifestations et programme, j’en serais heureuse.
    cordialement
    Marie Barros

    • Rédaction

      Bonjour, Marie, merci pour votre témoignage. Vous serez inscrite aujourd’hui sur la newsletter. Vous recevrez les prochaines informations à paraître dans notre rubrique dédiée aux personnes atteintes de TSA.