Patrimoine rural 77 : Ecomusée du Closeau à Achères


pressoir-a-vis

Dans leur cour, Jeanine et Gilbert Noret devant un pressoir à vis.

Anciens agriculteurs nés respectivement en 1936 et 1937, Gilbert Noret et son épouse Jeanine ont créé l’écomusée du Closeau à leur retraite pour retracer et partager le patrimoine rural des XIXe et XXe siècles, telle que leurs ancêtres et eux-mêmes l’ont vécue quotidiennement.

Chineurs expérimentés

En plus des éléments hérités de leur famille, les Noret ont acheté dans des brocantes des objets qu’ils ont restaurés et ainsi sauvés de la ferraille. “Tous les dimanches, on faisait les brocantes et on revenait la voiture pleine. Souvent les vendeurs ne savaient pas à quoi les objets servaient. On achetait d’abord et on leur disait après, car si on leur disait avant, ils vendaient plus cher”, déclare malicieusement Jeanine.

patrimoine-rural-_-l_ecomusee-du-closeau_2

Insolite, des coupe-asperges qui calibraient la longueur et le diamètre des bottes. Avant la création de la ligne de chemin de fer, c’était en charrette tirée par un cheval qu’on livrait les légumes aux halles.

Une collection unique

Plus de 2.500 objets sont logés dans trois granges et classés suivant le mode de vie et les métiers de la campagne d’antan. On trouvera des charrues, socles, jougs, faux, râteaux, fourches ainsi que faucheuses, moteurs à pétrole et trieurs à grain. On plongera dans l’univers des vignerons avec pressoirs, broyeurs à pommes, tonneaux… On découvrira aussi les artisans représentés par leurs outils (bûcheron, maréchal-ferrant, menuisier, maçon, couvreur, carrier, sabotier, cordonnier). Et enfin, on se rapprochera du domaine domestique avec vaisselle, réchauds, linge brodé et tissé, fers à repasser, savons et lessiveuses, machines à coudre, lampes à carbure, pétrole, essence…

Pour les cordonniers et les bourreliers cette machine à coudre professionnelle cousait le cuir pour les bottes, sacs, chaussures et harnais

Fabuleuse leçon d’histoire

Irremplaçable dans cet écomusée peu commun, est la présence de ses guides témoins de l’histoire, Gilbert et Jeanine, qui savent à quoi les objets servaient, comment on les utilisait et pourquoi. Il vous raconteront aussi des anecdotes amusantes qui feront revivre le passé. “C’est une fabuleuse leçon d’histoire. On imagine nos ancêtres en voyant et touchant les objets du quotidien dont ils se sont servis. C’est émouvant”, confient les visiteurs.

Pratique

Musée du Closeau, 18 rue du Closeau, Meun (Achères-la-Forêt). Ouvert tous les week-ends de juillet et août, de 14 heures à 18 heures et sur rendez-vous au 01.64.24.41.58. Egalement d’avril à octobre, le 2e week-end du mois, aux mêmes heures. Fermé du 1er décembre au 28 février. Entrée libre.

  • Note : Cliquer sur les photos pour les agrandir

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *